actualisation à 30 mois de l’étude KEYNOTE-564 : confirmation du bénéfice en DFS du pembrolizumab après néphrectomie…mais toujours un peu tôt pour la survie globale.
L’étude KEYNOTE-564 a montré un bénéfice en DFS (HR 0.68 [IC95 0.53-0.87]) du pembrolizumab (Pembro) pendant 1 an pour les patients (pts) opérés d’un cancer du rein localisé à risque intermédiaire/élevé (M0-Interm or -high) ou après la résection R0 d’une métastase unique dans l’année suivant la néphrectomie (M1 NED).

Diapositive1
Cependant, les données de SG étaient encore immatures, après 24 mois de suivi médian (Choueiri T, N Eng J Med 2021). Si ces résultats avaient suscité l’enthousiasme, la communauté médicale attendait avec impatience les analyses actualisées à plus long terme [...]

Carcinome rénal localisé – Etude NeoAvax
Le taux de rechute du cancer du rein à haut risque est de 60% à 5 ans. Sept essais randomisés ont surtout prouvé l’inefficacité des TKI ou inhibiteur de mTOR en traitement adjuvant. En situation néoadjuvante, seule quelques petites séries de patients ont testé le pazopanib ou le cabozantinb en monothérapie, avec un taux de réponse inférieur à 30%.

Diapositive1
L’arrivée des essais avec une immunothérapie ouvre de nouvelles pistes. Des premiers résultats intéressants en situation adjuvante ont été présentés pour le pembrolizumab en termes de SSP, en attendant les données de SG (T.K. Choueri, et al., ASCO® 2021, Abs #LBA5). [...]

Phase I/II d’association nivolumab-axitinib en 1ère ligne dans le cancer du rein métastatique : une efficacité qui ne déçoit pas.
L’axitinib confirme être une excellente molécule pour être associée à un anti-PD-1, le nivolumab montre qu’il peut aussi s’associer à un TKI anti-VEFR.

Diapositive1
Dans un contexte d’options thérapeutiques pléthoriques en 1ère ligne dans le cancer du rein métastatique (mRCC), l’arrivée d’un essai de phase I/II évaluant l’association nivolumab-axitinib a de quoi surprendre. D’autant que l’association pembrolizumab-axitinib est déjà bien installé dans les pratiques, [...]

Biomarqueurs circulants de réponse au nivolumab et à l’ipilimumab dans le cancer du rein métastatique : analyse ancillaire de l’étude phase II TITAN-RCC
Les populations immunitaires circulantes, un biomarqueur prometteur de réponse aux inhibiteurs de checkpoints ?

Diapositive1
L’étude académique TITAN-RCC a été présenté à l’ESMO 2019 et puis mise à jour à l’ASCO 2021. Brièvement, les patients atteints d’un cancer du rein à cellules claires métastatique (mRCC), de groupes IMDC intermédiaires ou défavorables et naïfs ou en [...]

Caractérisation moléculaire et HPV des cancers de la verge : mieux comprendre pour mieux traiter.
Le carcinome épidermoïde de la verge (CEV) est un cancer rare et agressif dont le traitement repose essentiellement sur la chimiothérapie par platine ou taxane. Les alternatives thérapeutiques sont limitées, justifiant une meilleure compréhension des cibles potentiellement actionnables, notamment pour l’immunothérapie (IO).

Diapositive2
Cette cohorte a inclus 108 patients (pts). L’âge médian était 66 ans, et 86% des analyses ont été faites à partir de la tumeur primitive. Le statut HPV était disponible pour un faible nombre de pts : 13 HPV (+) été [...]

Attention : ceci est un compte-rendu et/ou résumé des communications de congrès dont l'objectif est de fournir des informations sur l'état actuel de la recherche ; ainsi, les données présentées sont susceptibles de ne pas être validées par les autorités françaises et ne doivent donc pas être mises en pratique. Ce CR a été réalisé sous la seule responsabilité du coordinateur, des auteurs et du directeur de la publication qui sont garants de l’objectivité de cette publication.