BEMPEG et mat ! Pas de bénéfice de la combinaison du bempegaldesleukin + nivolumab vs TKI en 1è ligne dans le cancer du rein métastatique.
Le bempegaldesleukin (BEMPEG) est une pro-drogue pégylée de l’IL2, conçue pour se fixer préférentiellement au récepteur IL-2Rbg et stimuler l’immunité anti-tumorale, avec un profil de tolérance favorable sur les données de phase précoce (Tannir, J Immunother Cancer 2022).

lba68-breve     A l’ère des combinaisons, il n’était donc pas illogique d’associer le BEMPEG au nivolumab (Nivo) vs TKI au choix de l’investigateur dans l’étude de phase 3 PIVOT-09, chez des pts en 1è ligne dans le cancer du rein [...]


L’inhibition de HIF avec le belzutifan, ça fonctionne : premiers résultats de la combinaison Cabozantinib en 1è ligne dans le cancer du rein métastatique et actualisation en monothérapie chez les patients VHL.
HIF2a est un facteur de transcription qui régule les conditions d’adaptation de la cellule à l’hypoxie et/ou cas de perte de fonction du gène VHL. Il s’agit d’une voie oncogénique particulièrement importante dans le cancer du rein à cellule claire (RCC), étroitement liée à l’angiogénèse.

litespark03
C’est pourquoi l’association du belzutifan (Belzu), inhibiteur de HIF2a, et du cabozantinib (Cabo) permet(trait) un double ciblage particulièrement efficace. L’étude LITESPARK-003 étudie la combinaison Belzu-Cabo chez des pts mRCC naïfs de traitement (cohorte 1) ou après immunothérapie (cohorte 2). Dans [...]

La combinaison enfortumab vedotin plus pembrolizumab pleine de promesse chez les patients avec un carcinome urothélial métastatique non éligibles au cisplatine.
Les options thérapeutiques de première ligne (L1) restent limitées pour les patients atteints de carcinome urothélial métastatique (mUC) qui ne sont pas éligibles au cisplatine (CIS-UNFIT).

lba73_breve
L’enfortumab vedotin (EV) et le pembrolizumab (P) ont tous deux montré une activité antitumorale avec un bénéfice en termes de survie chez les patients prétraités atteints de mUC. EV+P a été évalué précédemment dans l’étude EV-103 escalade de dose/cohorte A [...]

Les sous-type moléculaires prédictifs de l’efficacité de la chimiothérapie néo-adjuvante (NAC) dans le carcinome urothélial (UC) infiltrant le muscle : analyse ancillaire de l’étude VESPER
Les sous-types moléculaires du CU pourraient avoir un impact sur les résultats après NAC. Des études antérieures ont rapporté des résultats contradictoires, en particulier en ce qui concerne le sous-type basal. L’étude VESPER a confirmé l’efficacité d’une NAC (MVAC intensifié ou gemcitabine-cisplatine (GC)) dans le CU infiltrant le muscle (Pfister et al. JCO 2022). L’influence des sous-types moléculaires sur l’efficacité de la NAC a été évaluée dans cette étude (étude ancillaire BoBCaT).

Diapositive4
Une analyse moléculaire sur tissu tumoral FFPE a été réalisé chez 296 patients traités par NAC. Parmi eux, 97 patients avaient plusieurs blocs FFPE permettant de retrouver une hétérogénéité à la fois par immunohistochimie et moléculaire chez 46 cas (15%, [...]

La métagénomique des selles : ou comment lire la réponse aux traitements dans le microbiote pour le cancer du rein métastatique.
On connait l’intérêt grandissant, ces dernières années, pour l’étude du microbiote et son impact sur la réponse à l’immunothérapie chez les patients (pts) avec un cancer.

      L’équipe de l’IGR, précurseur dans le domaine, a analysé le microbiote de 135 pts avec un cancer du rein métastatique (mRCC), traités par immunothérapie (IO) ou thérapie ciblée (TKI), dans l’étude prospective française Oncobiotics. Les selles, prélevées [...]

Les analyses ancillaires de l’étude BIONIKK : la saga des biomarqueurs continue
Pour ceux qui ne la connaitrait pas encore, BIONIKK est une étude de phase 2 de biomarqueurs made in France en 1è ligne dans cancer du rein métastatique (mRCC), désignée alors que les TKI-VEGFR étaient encore le standard mais que l’immunothérapie (IO) par Nivolumab-Ipilimumab (Nivo-Ipi) avait déjà changé la donne.

Diapositive1
Cette étude, a exploré l’impact différenciant de 4 groupes moléculaires, pronostiques d’une bonne réponse à l’IO (CCRCC1 et 4) ou aux TKI (CCRCC2 ou 3), permettant d’enrichir la discussion sur le choix optimal du traitement de 1è ligne (Vano, Lancet [...]

Biomarqueurs d’efficacité du nivolumab comme traitement adjuvant du carcinome urothélial infiltrant le muscle : analyse ancillaire de l’étude de phase III ChecKmate 274.
L’étude de phase III CheckMate 274 (NCT02632409), a montré la supériorité en survie sans maladie (SSM) du nivolumab (NIVO) contre placebo (PBO) dans le carcinome urothélial envahissant le muscle (miUC) à haut risque de récidive après résection radicale (adjuvant) (Bajorin DF et al. NEJM 2021). Le NIVO a obtenu son AMM dans cette indication (population PD-L1≥1%) en mars 2022. Andreas Necchi rapportait ce jour des analyses exploratoires de signatures transcriptomiques du microenvironnement et de leur association avec la SSM.

1737MO_cd4
Sur 709 patients randomisés, 458, 445 et 323 étaient évaluables pour la charge mutationnelle (TMB), le marquage des lymphocytes T CD8 par immunohistochimie (IHC) et le RNA-seq. La signature IFN-g et l’expression du gène CD4 étaient associées à la SSM [...]

Attention : ceci est un compte-rendu et/ou résumé des communications de congrès dont l'objectif est de fournir des informations sur l'état actuel de la recherche ; ainsi, les données présentées sont susceptibles de ne pas être validées par les autorités françaises et ne doivent donc pas être mises en pratique. Ce CR a été réalisé sous la seule responsabilité du coordinateur, des auteurs et du directeur de la publication qui sont garants de l’objectivité de cette publication.