• Article

  • Dr Julien Péron


  • Sein

Belle deuxième balle pour la désescalade dans les cancers du sein HER2/RH- en situation néoadjuvante

Cette étude ne permettra pas de trancher de façon définitive, mais les taux de pCR sont excellents pour l’association pertuzumab, trastuzumab et paclitaxel, et loin d’être nuls pour l’association sans chimiothérapie. Malgré la non-utilisation fréquente de chimitohérapie adjuvante en cas de pCR, les résultats à long terme de ces patientes sont bons. Certaines patientes HER2+ semblent donc candidates à la desescalade, reste à définir lesquelles, et comment désescalader.

L’essai ADAPT HR-/HER2+ présenté par Harbeck et al. a randomisé 134 patientes avec cancer du sein HER2+ et négatifs pour les récepteurs aux hormones (RH-) entre un traitement néoadjuvant par pertuzumab-trastuzumab sans chimiothérapie (n=92) et le même traitement avec paclitaxel […]

...

Je n'ai pas de compte ?

Créer un Compte

Déjà inscrit ?

Répondre

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.

Attention : ceci est un compte-rendu et/ou résumé des communications de congrès dont l'objectif est de fournir des informations sur l'état actuel de la recherche ; ainsi, les données présentées sont susceptibles de ne pas être validées par les autorités françaises et ne doivent donc pas être mises en pratique. Ce CR a été réalisé sous la seule responsabilité du coordinateur, des auteurs et du directeur de la publication qui sont garants de l’objectivité de cette publication.