Accueil / Actualités Scientifiques

CANCER DE LA VESICULE : vers une inhibition de l'axe CXCL12-CXCR4

Chemokine (C-X-C Motif) Ligand 12 Is Associated with Gallbladder Carcinoma Progression and Is a Novel Independent Poor Prognostic Factor. Lee HJ, Lee K, Lee DG, Bae KH, Kim JS, Liang ZL, Huang SM, Suk Oh Y, Kim HY, Jo DY, Min JK, Kim JM, Lee HJ. Clin Cancer Res. 2012 Jun 15;18(12):3270-3280. Epub  2012 May 2. Etude sur l'axe CXCL12, ligand chémokine, et de son récepteur CXCR4 chez 72 patients atteints d'un cancer de la vésicule biliaire localisé (excepté chez 4 patients). Les résultats ont montré que l'expression de CXCL12 était significativement corrélée au grade tumoral et à l'envahissement ganglionnaire. La surexpression de CXCL12 était par ailleurs identifiée comme facteur de mauvais pronostic de survie en analyse multivariée (HR= 8.675, p =0.014).

COLORECTAL

Aspirin Inhibits mTOR Signaling, Activates AMP-Activated Protein Kinase, and Induces Autophagy in Colorectal Cancer Cells. Din FV, Valanciute A, Houde VP, Zibrova D, Green KA, Sakamoto K, Alessi DR, Dunlop MG. Gastroenterology. 2012 Jun;142(7):1504-1515.e3. Epub 2012 Mar 6. Un article qui complète le précédent et laisse entrevoir peut-être un début d'explication. Il s'agit de données expérimentales sur l'effet de l'aspirine à partir de lignées cellulaires de cancer colorectal et d'étude in vivo. Les résultats montrent notamment que l'un des mécanismes anti-tumoral de l'aspirine pourrait être l'inhibition de la voie mTOR (via AMPK)

ESTOMAC

Prognostic and Predictive Role of JWA and XRCC1 Expressions in Gastric Cancer. Wang S, Wu X, Chen Y, Zhang J, Ding J, Zhou Y, He S, Tan Y, Qiang F, Bai J, Zeng J, Gong Z, Li A, Li G, Røe OD, Zhou J. Clin Cancer Res. 2012 May 15;18(10):2987-2996. Epub  2012 Mar 27. Etude translationnelle sur l'impact pronostique et prédictif de 2 biomarqueurs (JWA et XRCC1) chez les patients traités par chimiothérapie adjuvante (5FU-cisplatine ou 5FU-oxaliplatine) versus placebo pour un cancer gastrique localisé.

CANCER DE L'OESOPHAGE

Disseminated tumor cells in bone marrow and the natural course of resected esophageal cancer. Vashist YK, Effenberger KE, Vettorazzi E, Riethdorf S, Yekebas EF, Izbicki JR, Pantel K. Ann Surg. 2012 Jun;255(6):1105-12. La présence de cellules tumorales dans la moelle osseuse constitue à l’évidence selon les données de cette étude, un facteur de mauvais pronostic chez les patients porteurs d’un adénocarcinome ou d’un carcinome épidermoïde de l’œsophage opéré et ayant reçu un traitement néoadjuvant pré-opératoire ou adjuvant post-opératoire.

VOIES BILIAIRES

En terme de traitement adjuvant après chirurgie, les cancers des voies biliaires demeurent des maladies orphelines. Cette méta-analyse canadienne regroupant 20 études et plus de 6700 patients tendrait à prouver qu’une chimiothérapie ou une radiochimiothérapie pourrait être cependant bénéfique après chirurgie des tumeurs des voies biliares surtout en cas d’envahissement ganglionnaire ou de résection RO.

DIVERS

The diesel exhaust in miners study: a nested case-control study of lung cancer and diesel exhaust. Silverman DT, Samanic CM, Lubin JH, Blair AE, Stewart PA, Vermeulen R, Coble JB, Rothman N, Schleiff PL, Travis WD, Ziegler RG, Wacholder S, Attfield MD. J Natl Cancer Inst. 2012 Jun 6;104(11):855-68. Epub 2012 Mar 5. The diesel exhaust in miners study: a cohort mortality study with emphasis on lung cancer. Attfield MD, Schleiff PL, Lubin JH, Blair A, Stewart PA, Vermeulen R, Coble JB, Silverman DT. J Natl Cancer Inst. 2012 Jun 6;104(11):869-83. Epub  2012 Mar 5. Bien que n’ayant pas directement trait à la cancérologie digestive, ces deux importantes études rapportées par le JNCI, doivent être ici mentionnées , car elles concernent bien chacun d’entre-nous. L’exposition  au gaz d’échappement des moteurs diesel apparait bien être à l’origine de cancers pulmonaires posant  dès à présent un important problème de santé publique.

DIVERS

(Et commentaires Chan et Cook Lancet, 379, 1569-1571 ) Etude de l'effet anti-tumoral de l'aspirine à partir des données de 5 essais randomisés (aspirine >75mg/jour versus placebo) réalisés dans le cadre de la prévention des accidents thromboemboliques. Sur un total de 987 cas de cancers diagnostiqués sur les 17 285 participants aux études, les résultats suggèrent que l'aspirine réduit le risque de survenue de cancer à un stade métastatique, en particulier pour les adénocarcinomes

CANCER DU COLON

Capecitabine versus 5-fluorouracil/folinic acid as adjuvant therapy for stage III colon cancer: final results from the X-ACT trial with analysis by age and preliminary evidence of a pharmacodynamic marker of efficacy C. Twelves, W. Scheithauer, J. McKendrick, J.-F. Seitz, G. Van Hazel, A. Wong, E. Díaz-Rubio, F. Gilberg, and J. Cassidy Ann Oncol (2012) 23(5): 1190-1197   Les résultats de l’étude X-ACT confirme la non-infériorité, voire la supériorité (lors de l’analyse multivariée préplanifiée) de la capécitabine sur l’association 5FU- acide folinique en terme sur survie sans récidive et de survie globale. Ceci reste vrai dans la sous-population des plus de 70 ans. En outre la survenue d’un syndrome main-pied serait de bon pronostic

VOIES BILIAIRES

Gemcitabine and oxaliplatin with or without erlotinib inadvanced biliary-tract cancer: a multicentre, open-label,randomised, phase 3 study. Lee J, Park SH, Chang HM, Kim JS, Choi HJ, Lee MA, Jang JS, Jeung HC, Kang JH, Lee HW, Shin DB, Kang HJ, Sun JM, Park JO, Park YS, Kang WK, Lim HY Lancet Oncol 2012; 13: 181–88. Etude randomisée de phase III chez les patients traités pour un cancer des voies biliaires métastatiques (cholangiocarcinome, cancer vésiculaire et de l'ampoule de Vater) comparant un bras de chimiothérapie expérimental comprenant de la gemcitabine-oxaliplatine-erlotinib (GOE) au bras standard gemcitabine-oxaliplatine (GO). L'objectif principal était une amélioration de la survie sans progression de 4.1 mois à 7 mois.

CANCER COLORECTAL METASTATIQUE

Effect of bevacizumab added preoperatively to oxaliplatin on liver injury and complications after resection of colorectal liver metastases Anne E.M. van der Pool, Hendrick A. Marsman, Joanne Verheij, Fibo J. Ten Kate, Alexander M.M. Eggermont, Jan N.M. IJzermans and Cornelis Verhoef Journal of Surgical Oncology;Article first published online : 2 MAY 2012, DOI:0.1002/jso.2314 Cette étude rétrospective semble confirmer la réduction sous l’effet du bevacizumab de la dilation sinusoidale modérée induite par l’oxaliplatine  administrée avant résection de métastatses hépatiques d’origine colorectale. Cet effet histopathologique ne s’accompagne cependant d’aucun gain en terme de complications post-opératoires et de morbidité

CANCER DU COLON

Comparative Effectiveness of Oxaliplatin vs Non–Oxaliplatin-containing Adjuvant Chemotherapy for Stage III Colon Cancer Sanoff HK, Carpenter WR, Martin CF, Sargent DJ, Meyerhardt JA, Stürmer T, Fine JP, Weeks J, Niland J, Kahn KL, Schymura MJ, Schrag D. J Natl Cancer Inst Cancer Inst 2012;104:211–227 Etude dont l'objectif principal était d'évaluer les bénéfices de la chimiothérapie adjuvante avec ou sans oxaliplatine en situation de pratique clinique courante au sein d'une population non selectionnée traitée pour un cancer du colon stade III.

CANCER DE L'ESTOMAC

Randomised phase II trial of docetaxel and sunitinib in patients with metastatic gastric cancer who were previously treated withfluoropyrimidine and platinum. Yi JH, Lee J, Lee J, Park SH, Park JO, Yim DS, Park YS, Lim HY, Kang WK. British Journal of Cancer (2012) 106, 1469–1474.  Etude de phase II randomisée de deuxième ligne après échec du 5FU-cisplatin chez les patients traités pour cancer de l'estomac localement avancé et/ou métastatique. Les malades ont été randomisés avec 56 dans le bras docetaxel (60 mg/m2) and sunitinib (37.5 mg) vs 49 dans le bras docetaxel seul.

DIVERS

Anal human papillomavirus infection and associated neoplastic lesions in men who have sex with men: a systematic review and meta-analysis. Machalek DA, Poynten M, Jin F, Fairley CK, Farnsworth A, Garland SM, Hillman RJ, Petoumenos K, Roberts J, Tabrizi SN, Templeton DJ, Grulich AE. Lancet Oncol 2012; 13: 487–500 Méta-analyse à partir de 53 études publiées sur l'incidence/prévalence de l'infection HPV et des lésions anales induites (néoplasie intra-épithéliale de haut grade et cancer) dans la population masculine homosexuelle HIV+ et HIV-.

DIVERS

Effect of Daily Aspirin on Risk of Cancer Metastasis: A Study of Incident Cancers During Randomised Controlled Trials PM Rothwell, M Wilson, JF Price, JFF Belch, T Meade, Z Mehta Lancet. 2012 , Vol. 379No. 9826 pp 1591-1601 L’aspirine, outre son effet préventif éventuel sur l’apparition de certains adénocarcinomes,  semble capable, une fois le néoplasme déclaré, d’en diminuer le pouvoir metastatique, ce qui expliquerait la diminution observée du risque de décès par cancer chez les patients en utilisant. Son utilisation dans cette situation pourrait ainsi être envisagée