Accueil / Dossiers / Aides sociales & administratives les droits du patient / Les aides de l’Etat / Les prestations d’aide sociale

Les prestations d’aide sociale

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInShare on RedditEmail this to someone

– L’allocation compensatrice pour tierce personne est une prestation d’aide sociale versée par le conseil général.
Elle est destinée aux personnes handicapées dont le taux d’incapacité, reconnu par la commission des droits et de l’autonomie (CDAPH, ex COTOREP : commission technique d’orientation et de reclassement professionnel), est au moins de 80 % et qui ont besoin de l’aide d’une autre personne pour les actes essentiels de la vie (par exemple : se laver, marcher, s’habiller).

– L’allocation personnalisée à l’autonomie (APA). Allocation qui concerne les personnes de 60 ans et plus qui sont « dépendants », c’est à dire que leur état de santé ne leur permet plus de faire face aux tâches quotidiennes de la vie. Cette dépendance est évaluée par une équipe diligentée par le conseil général. Cette évaluation permettra alors de proposer une aide personnalisée au demandeur.

– Aide sociale aux personnes âgées. Cette aide ménagère est prise en charge par l’aide sociale ou partiellement par votre caisse de retraite.
Dans les deux cas, une participation financière, déterminée en fonction de vos ressources, pourra vous être demandée.
Vous pouvez en bénéficier :
– si vous êtes âgé d’au moins 65 ans (60 ans en cas d’inaptitude au travail),
– si vous avez besoin d’une aide matérielle en raison de votre état de santé pour accomplir les travaux domestiques de première nécessité pour vous permettre de rester à votre domicile ou dans un foyer logement,
– si vous ne disposez pas déjà de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).

 

Les prestations d’aide sociale facultatives :

mÈnageIl est impossible ici de dresser la liste exhaustive de ces prestations dites « facultatives » tant elles sont nombreuses et dépendantes de la condition du demandeur.Ces aides peuvent être versées par plusieurs organismes dont nous vous donnons ici les liens directs pour permettre une recherche plus aisée :

– Caisse primaire d’assurance maladie : Visiter
– Caisses vieillesse : CNAV – Service-Public.fr
– Caisse d’allocation familiale : Visiter
– Mutuelles.

Ces prestations doivent pouvoir aider le demandeur pour diverses utilisations telles que :
– Aides ménagères
– Travaux visant à adapter l’habitat au handicap
Dans tous les cas n’hésitez pas à en faire la demande auprès de vos organismes référents ou auprès d’une assistante sociale qui saura vous guider dans cette démarche.

 

Le Chèque Emploi Service Universel :
Le CESU permet désormais aux particuliers de payer l’ensemble des services à la personne rendus à leur domicile. Il s’agit des services rendus à la famille (garde d’enfants, assistance informatique, soutien scolaire, assistance administrative), pour le quotidien (ménages, jardinage, bricolage, gardiennage) ou encore aux personnes dépendantes (transport, interprète en langue des signes, gardes malades, soins et promenades d’animaux, soins esthétiques…).

– Le Chèque Emploi Services Universel :
logo_cesuPour le salarié, le Cesu est très avantageux, puisque 50 % des sommes versées au titre de sa participation est déductible de l’impôt sur le revenu.
L’aide financière, qui n’est pas considérée comme une rémunération, n’est pas soumise, dans la limite annuelle de 1 830 €, à la CSG et à la CRDS ainsi qu’aux taxes et participations assises sur les salaires. En outre, le salarié peut bénéficier d’un taux de TVA réduit à 5,5 % s’il fait appel à une entreprise ou à une association de services agréée et la paie avec ce moyen de paiement.