L’étude de phase 2 TROPHY 01 rapporte des résultats encourageant dans une population de patients avec un carcinome urothélial métastatique lourdement prétraitée.
Les anticorps conjugués (à une chimiothérapie) (ADC) sont en train de bouleverser le standard de traitement du carcinome urothélial (CU) métastatique.

Dr Y Loriot En effet, alors qu’une press release annonçait hier que l’essai de phase III EV-301 était positive sur son critère principal avec un bénéfice en survie globale (OS) de l’enfortumab-vedotin, premier ADC développé dans le CU, versus chimiothérapie, le Dr loriot [...]


Encore une étude de phase 3 positive en première ligne dans le carcinome rénal métastatique à cellules claires
Après l’essai Keynote 426 qui démontré la supériorité de la combinaison immunothérapie (pembrolizumab) et TKi (axitinib) sur le sunitinib, voilà la 2ème étude (étude Javelin Renal 101 négative en survie) qui va dans le même sens avec une claire supériorité de l’association cabozantinib plus nivolumab sur le sunitinib.

Diapositive1
L’étude de phase 3 ChecKMate 9ER évaluait le nivolumab plus le cabozantinib 40 mg/jour versus sunitinib dans le carcinome rénal a cellules claires métastatique en première ligne. Au total, 651 patients ont été inclus, avec environ 20, 60 et 20% de [...]

La combinaison d’immunothérapie ou immunothérapie plus chimiothérapie est-elle supérieure à la chimiothérapie standard à base de platine dans le carcinome urothélial métastatique en première ligne ?
L’immunothérapie en première ligne du cancer urothélial localement avancé ou métastatique est discuté et fait l’objet de nombreuses études. Des études antérieures en néo-adjuvant ou 1ère ligne n’ont pas réussi à démontrer un bénéfice en survie globale (SG). Il en va de même aujourd’hui avec les études DANUBE et KEYNOTE-361 qui échouent à démontrer un bénéfice en SG versus chimiothérapie seule en 1ère ligne de l’association durvalumab-tremelimumab ou du pembrolizumab plus chimiothérapie respectivement. La place de l’immunothérapie se fait de plus en plus ténue.

Diapositive1
La place de l’immunothérapie dans le cancer de vessie localement avancé ou métastatique est plus que controversée avec des phases III discordantes, IMvigor 130 a échoué à montrer un bénéfice de l’association atézolizumab plus chimiothérapie dans les mêmes conditions. JAVELIN [...]


Une induction par immunothérapie chez les patients métastatiques d’un cancer urothélial et inéligible au cisplatine pourrait-elle améliorer l’efficacité de la chimiothérapie ?

Diapositive2
Une chimiothérapie à base de Carboplatine est l’alternative au Cisplatine chez les patients avec un cancer de vessie métastatiques inéligibles à cette molécule. L’association d’une immunothérapie à une chimiothérapie serait susceptible d’améliorer le taux de réponses chez des patients naïf [...]

BEVABEL : une étude française de phase 2 non randomisée évaluant l’ajout du bevacizumab à la chimiothérapie à base de sel de platines en première ligne dans le carcinome rénal médullaire ou des tubes collecteurs métastatique
On salue une belle étude française académique démontrant la faisabilité d’une étude prospective multicentrique dans les cancers rares du rein grâce aux efforts du groupe collaboratif du GETUG!

Le carcinome médullaire rénal (CMR) et le carcinome des tubes collecteurs (CTC) sont deux entités rares représentant moins de 3% des cancers du rein. Ces 2 types sont semblables sur le plan clinico-pathologique et sont caractérisés par une évolution clinique [...]

Attention : ceci est un compte-rendu et/ou résumé des communications de congrès dont l'objectif est de fournir des informations sur l'état actuel de la recherche ; ainsi, les données présentées sont susceptibles de ne pas être validées par les autorités françaises et ne doivent donc pas être mises en pratique. Ce CR a été réalisé sous la seule responsabilité du coordinateur, des auteurs et du directeur de la publication qui sont garants de l’objectivité de cette publication.