Accueil / Actualités Scientifiques / Immunothérapie _ Concentration fécale et plasmatique des acides gras à chaine courte et réponse au Nivolumab ou Pembrolizumab.


  • Article

  • Dr Bruno Buecher

  • Digestif

Immunothérapie _ Concentration fécale et plasmatique des acides gras à chaine courte et réponse au Nivolumab ou Pembrolizumab.

Différentes études indiquent que la composition de la flore bactérienne colique, autrement dit que la nature du microbiote intestinal, pourrait avoir un impact sur la réponse des tumeurs solides au traitement par les inhibiteurs de points de contrôle immunitaires (Immune Checkpoint Inhibitors, ICI) ciblant la protéine PD-1 (Programmed Cell Death 1) exprimée à la surface des lymphocytes T activés, Nivolumab et Pembrolizumab. Le mécanisme rendant compte de cette interaction n’est pas connu. Il a été suggéré que les acides gras à chaine courte (AGCC), produits de la fermentation des amidons résistant et des fibres alimentaires par les bactéries anaérobies de la flore colique pourraient être impliqués par le biais de leur activité immuno-modulatrice.

L’étude de Nomura et al. récemment publiée dans le JAMA que nous rapportons visait à tester cette hypothèse(1) en comparant les concentrations fécales et plasmatiques de différents AGCC chez les patients répondeurs ou non répondeurs à une immunothérapie. Il s’agit […]

...

Je n'ai pas de compte ?

Créer un Compte

Déjà inscrit ?

Répondre

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.