Cancers colorectaux à risque élevé de carcinose péritonéale : Forte déception après les résultats de l’étude prophylochip !
Suite aux travaux de Dominique Elias sur le risque de rechute péritonéale des cancers coliques à haut risque, l’étude Prophylochip avait été lancée pour démontrer l’intérêt d’un second look chirurgical avec CHIP en fin de chimiothérapie adjuvante pour des cancers coliques opérés avec risque élevé de carcinose péritonéale.

L’objectif principal de l’étude était la survie sans rechute à 3 ans. Entre 2012 et 2015, 150 patients ont été randomisés dans 18 centres français entre surveillance et chirurgie de second look systématique et CHIP  moins d’un mois après la [...]

Cancer colorectal métastatique : NRAS : une mutation qui vous veut du mal.
Le pronostic défavorable de la mutation BRAF retrouvé chez environ 8% des adénocarcinomes colorectaux est connu. Les mutations NRAS sont quant-à-elles  retrouvées dans  environ 4% des tumeurs.

Y Wang et al., ASCO® 2018, Abs 3513   A partir d’une série de 2953 patients atteints de  cancer colorectal métastatique, une analyse des mutations KRAS, NRAS et BRAF a été réalisée montrant un impact pronostique différent. Les survies étaient en effet significativement différentes : 49 mois pour les [...]

Les inhibiteurs des voies de signalisation des cellules souches cancéreuses : Un espoir déçu dans les cancers gastriques avancés.
Les cellules souches cancéreuses (CSC) jouent un rôle majeur dans la diffusion métastatique et la résistance thérapeutique.

M A Shah et al. ASCO® 2018 - Abs4010 Le Napabucasin est un inhibiteur de la voie STAT3 et ß-caténine, toutes deux impliquées dans le renouvellement cellulaire des CSC. Son efficacité thérapeutique a été testée dans une étude de phase 3, associée au paclitaxel (vs paclitaxel + placebo) en [...]

Cancer colorectal métastatique : Les trichimiothérapies plus anti-EGFR : une nouvelle arme permettant la  résection des métastases hépatiques ?
Deux communications  renforcent cette année nos connaissances sur les performances des associations trichimiothérapies + anti-EGFR  dans la prise en charge en première ligne des cancers colorectaux métastatiques (CCRM) avec les actualisations de deux études de phases II randomisées : VOLFI avec le panitumumab et METHEP2 avec le cetuximab.

MarcYCHOU
  L’étude allemande VOLFI est la 1ère à comparer un schéma FOLFOXIRI avec le même schéma + panitumumab chez 96 patients atteints de CCRM en L1. L’étude est positive sur son objectif principal, le taux de réponse qui passe de [...]

L’infiltrat lymphocytaire CD8 confirmé comme un élément pronostique important dans le cancer colique non métastatique.
Avec la publication récente d’un article dans le Lancet par l’équipe de Galon (Pages et al., Lancet 2018), l’immunoscore devient un élément pronostique confirmé dans le cancer du côlon non métastatique. Cette année, ce sont les tumeurs des patients des essais adjuvants Quasar2 et Victor qui ont été analysées. L’infiltration tumorale CD8 et CD3 a été évaluée chez 1804 patients atteints de cancer colique de stade II et III.

En analyse multivariée les auteurs confirment l’importance de l’infiltrat immunitaire en particulier en lymphocytes CD8 sur la survie indépendamment des paramètres clinico-biologiques habituels, du statut MSI, PolE et d’instabilité chromosomique  des tumeurs. L’infiltrat CD8 semblait avoir une valeur pronostique plus [...]


Carcinome hépatocellulaire : Voulez-vous deux doigts de  sorafenib  dans votre TACE ?
Cette étude de phase II japonaise a évalué l'intérêt de l’adjonction du sorafenib concomitamment à une chimio-embolisation (CE ou TACE pour TransArterial ChimioEmbolisation) dans le traitement du CHC localement avancé non résécable.

M Kudo, et al., ASCO® abs 4017
  Au total, 156 patients ont été randomisés entre CE seule ou associée au sorafenib. Les CE étaient renouvelées en cas de viabilité de la tumeur et jusqu’à progression non accessible à une nouvelle CE. L’objectif principal était double : [...]

Carcinome hépatocellulaire : une chimio-embolisation souvent en dehors des clous !
La Chimio-embolisation (CE), traitement standard des CHC non métastatiques non résécables et non accessibles à la radiofréquence, est largement utilisée. L’étude observationnelle internationale OPTIMIS a analysé de façon prospective les indications et résultats de la CE chez 1650 patients.

  32% étaient de stade BCLC-C, 7% avaient des métastases extra-hépatiques et 7% une thrombose portale, critères « classiques » de non-indication de CE. Finalement 39% des patients traités avaient d’emblée un critère de non éligibilité à la CE. Une détérioration de [...]

Cancers gastriques avancés HER 2+ : Le trastuzumab ne fait pas ses preuves en deuxième ligne !
Le traitement standard de 1ère ligne des cancers gastriques avancés HER2+ est l’association 5FU-Cisplatine + Trastuzumab (Ac anti-HER2) depuis les résultats de l’essai ToGA (1).  Dans les cancers du sein métastatiques HER2+, le bénéfice du maintien du Trastuzumab au-delà de la 1ère ligne est démontré (2,3). Dans les cancers gastriques HER2+ l’intérêt de ce concept est suggéré par une étude rétrospective française de l’AGEO (4).

Cette étude japonaise de phase II est la première étude randomisée explorant cette question. Au total 91 patients ayant progressé sous une 1ère ligne à base de Fluoropyrimidine-Cisplatine-Trastuzumab ont été randomisés entre Paclitaxel + /- Trastuzumab, avec pour objectif la survie [...]


Cholangiocarcinomes avancés : GEM S-1, un nouveau standard au Japon.
Depuis l'essai ABC-02 (1), l’association gemcitabine-cisplatine  (GEMCIS) est le traitement de référence des cholangiocarcinomes avancés. Au Japon, 3 études de phase 2 ont montré que l'association  gemcitabine + S-1 (GS), qui bénéficie d'un bon profil de tolérance, n'était pas supérieure à la Gemcitabine mais faisait mieux que le S-1 seul (2-4)

M Ueno, et al., ASCO® 2018, Abs #4014
Cette  étude japonaise de phase III avait pour objectif de démontrer la non-infériorité de GS face au GEMCIS en première ligne de traitement des cholangiocarcinomes avancés en termes de survie globale. Au total, 354 patients ont été randomisés, permettant de [...]

Attention : ceci est un compte-rendu et/ou résumé des communications de congrès dont l'objectif est de fournir des informations sur l'état actuel de la recherche ; ainsi, les données présentées sont susceptibles de ne pas être validées par les autorités françaises et ne doivent donc pas être mises en pratique. Ce CR a été réalisé sous la seule responsabilité du coordinateur, des auteurs et du directeur de la publication qui sont garants de l’objectivité de cette publication.