IMpower150 : données de tolérance pour l’induction et la maintenance
L'étude randomisée de phase III IMpower150 a démontré un bénéfice significatif de survie sans progression (PFS ; rapport de risque[HR], 0,62[IC à 95 % : 0,52, 0,74] ; P < 0,001) et de survie globale (OS ; HR, 0,78[IC à 95 % : 0,64, 0,96] ; P = 0,02) avec atezolizumab + bevacizumab + chimiothérapie (quadritéhrapie ABCP) versus bevacizumab + chimiothérapie (BCP), indépendamment de PD-L1 chez des cbnpc non épidermoïde en première ligne.

1386PD-Dia1 L’étude randomisée de phase III IMpower150 a démontré un bénéfice significatif de survie sans progression (PFS ; rapport de risque[HR], 0,62[IC à 95 % : 0,52, 0,74] ; P < 0,001) et de survie globale (OS ; HR, 0,78[IC à [...]

La survie actualisée à 3 ans et le devenir au delà de 2 ans des patients traités par pembrolizumab dans l’essai KEYNOTE-010
Les essais d’enregistrement des inhibiteurs de points de contrôles avaient été dessinés pour une durée totale de 2 ans, ce qui aux vues du pronostic habituel des patients ciblés, semblait tout à fait suffisant.

LBA63-Dia1 Les essais d’enregistrement des inhibiteurs de points de contrôles avaient été dessinés  pour une durée totale de 2 ans, ce qui aux vues du pronostic habituel des patients ciblés, semblait tout à fait suffisant. Néanmoins, un certain pourcentage de patients [...]

Le trilaciclib : un anti CDK4/6 multi-fonctions.
Le trilaciclib est un inhibiteur de CDK4/6. Il induit un blocage transitoire en phase G1 des progéniteurs hématopoïétiques et les rendrait moins sensibles à la chimiotoxicité. Il permettrait ainsi une régénération plus rapide de la fonction hématopoïétique mais également immunitaire.

1666PD-Dia1 Le trilaciclib est un inhibiteur  de CDK4/6. Il induit un blocage transitoire en phase G1 des progéniteurs hématopoïétiques et les rendrait moins sensibles à la chimiotoxicité. Il permettrait ainsi une régénération plus rapide de la fonction hématopoïétique mais également immunitaire. [...]

Quel est le cout de la prise en charge des métastases cérébrales dans les cancers bronchiques : analyse de la base de données du PMSI
Une analyse rétrospective de la base de données du PMSI a été conduite pour identifier les coûts associés à l’apparition de métastases cérébrales en cas de cancer bronchique avancé, non épidermoïde, chez les patients ayant été hospitalisés dans ce contexte.

Une analyse rétrospective de la base de données du PMSI a été conduite pour identifier les coûts associés à l’apparition de métastases cérébrales en cas de cancer bronchique avancé, non épidermoïde, chez les patients ayant été hospitalisés dans ce contexte. [...]

BALTIC : Gla-Gla pour le durva+ treme dans le CPC en rechute précoce
L’étude de phase II multibras BALTIC s’intéresse à la place d’une bi-immunothérapie en seconde ligne de traitement des cancers bronchiques à petites cellules (anti-PDL1 + anti-CTLA4).

1665PD-Dia1 L’étude de phase II multibras BALTIC s’intéresse à la place d’une bi-immunothérapie en seconde ligne de traitement des cancers bronchiques à petites cellules (anti-PDL1 + anti-CTLA4). Les résultats rapportés ce jour concernent les patients résistants ou réfractaires au platine (bras [...]

L’atezolizumab en deuxième ligne de cancer à petites cellules ne fait pas mieux que la chimiothérapie.
L’étude IFCT-1603 présentée ce jour par Jean Louis Pujol est une étude de phase II randomisée qui évaluait l’atezolizumab (ATZ) (inhibiteur de PDL1) face à un bras de référence comportant une chimiothérapie (CT) en deuxième ligne de cancer à petites cellules, chez 73 patients.

181021_Pierre-Jean_SOUQUET
L’étude IFCT-1603 présentée ce jour par Jean Louis Pujol est une étude de phase II randomisée qui évaluait l’atezolizumab (ATZ) (inhibiteur de PDL1) face à un bras de référence comportant une chimiothérapie (CT) en deuxième ligne de cancer à petites [...]

CTONG 1103 Erlotinib versus Gemcitabine plus Cisplatine en néo-adjuvant pour les CBNPC de stade IIIA -N2 mutés EGFR
L'essai CTONG1104 a montré un bénéfice de survie sans récidive du géfitinib en adjuvant par rapport à une chimiothérapie à base de platine, pour les CBNPC N1/N2 réséqués. L'essai CTONG1103 pose la question du bénéfice de l’erlotinib (E) par rapport à un doublet à base de platine en néoadjuvant pour les stades cN2.

LBA48-Dia1
L’essai CTONG1104 a montré un bénéfice de survie sans récidive du géfitinib en adjuvant par rapport à une chimiothérapie à base de platine, pour les CBNPC N1/N2 réséqués. L’essai CTONG1103 pose la question du bénéfice de l’erlotinib (E) par rapport [...]

Etude neostar : Neoadjuvant nivolumab (N) or nivolumab plus ipilimumab (NI) pour les CBNPC resectables
L’essai Neostar est une étude de phase II comparant en situation neoadjuvante N à NI chez des CBNPC résèqués et dont l’objectif principal était le taux de réponse histologique majeure (≤10%cellules tumorales viables sur la pièce opératoire).

LBA49-Dia1
L’essai Neostar est une étude de phase II comparant en situation neoadjuvante N à NI chez des CBNPC résèqués et dont l’objectif principal était le taux de réponse histologique majeure (≤10%cellules tumorales viables sur la pièce opératoire). 36 pts de [...]

Nivolumab en lignées avancées en situation de cancer bronchique non à petites cellules : une evidens ?
L’étude EVIDENS est une étude de cohorte multicentrique observationnelle s’intéressant à des patients adultes atteints de cancer bronchique non à petites cellules traités avec du nivolumab dans un échantillon représentatif d'hôpitaux généraux, de centres hospitaliers universitaires et de centres privés en France.

1469P-Dia 1
L’étude EVIDENS est une étude de cohorte multicentrique observationnelle s’intéressant à des patients adultes atteints de cancer bronchique non à petites cellules traités avec du nivolumab dans un échantillon représentatif d’hôpitaux généraux, de centres hospitaliers universitaires et de centres privés [...]

Pembrolizumab chez les patients en PS2 : pas en première ligne
Les patients en PS 2 sont généralement exclus des essais cliniques, notamment lorsqu’ils sont destinés à l’enregistrement d’une molécule.

1384PD-Dia1
Les patients en PS 2 sont généralement exclus des essais cliniques, notamment lorsqu’ils sont destinés à l’enregistrement d’une molécule. L’utilisation chez ces patients des drogues approuvées sur la base d’essais ne comportant que des patients très sélectionnés constitue une vraie [...]

SPLENDOUR : des résultats pas à la hauteur du nom.
Le dénosumab que nous utilisons en pratique clinique est un anti résorptif osseux de type anti RANK ligand. Il a aussi pour effet de stimuler la signalisation cellulaire NFĸB dépendante ce qui pourrait avoir un effet anticancéreux.

1385PD-Dia1
Le dénosumab que nous utilisons en pratique clinique est un anti résorptif osseux de type anti RANK ligand. Il a aussi pour effet de stimuler la signalisation cellulaire  NFĸB dépendante ce qui pourrait avoir un effet anticancéreux. SPLENDOUR est une [...]

Une place pour l’IPC précoce avec épargne hippocampique dans les CPC localisés ?
Le risque de survenue d’une métastase cérébrale dans les deux ans qui suivent la fin du traitement par RT/CT d’un cancer bronchique à petites cellules en réponse complète est estimé entre 40 et 50%.

Le risque de survenue d’une métastase cérébrale dans les deux ans qui suivent la fin du traitement par RT/CT d’un cancer bronchique à petites cellules en réponse complète est estimé entre 40 et 50%. Afin de réduire ce risque, l’irradiation [...]


L’impact du statut PD-L1 et du délai entre la fin de la radiothérapie et le durvalumab, dans l’étude PACIFIC.
Contrairement à ce qui était annoncé en titre d’abstract, c’est bien le statut PD-L1 des patients qui a occupé la majeure partie de la communication. Cette analyse présentée ce jour fait suite à l’AMM européenne de la molécule, pour laquelle l’EMA a restreint la prescription aux patients exprimant PDL1 à au moins 1%.

1663O-Dia1
Contrairement à ce qui était annoncé en titre d’abstract, c’est bien le statut PD-L1 des patients qui a occupé la majeure partie de la communication. Cette analyse présentée ce jour fait suite à l’AMM européenne de la molécule, pour laquelle [...]

Faut-il administrer une immunothérapie en première ligne chez les patients non éligibles à la chimiothérapie ?
Cette étude de phase II conduite au Japon chez 33 patients atteints de cancer bronchique non à petites cellules et non éligibles à une chimiothérapie en première ligne thérapeutique, principalement du fait d’un index de performance altéré – PS à 3 ou 4 chez 23 patients -, a évalué l'efficacité et la faisabilité du nivolumab dans cette situation

Cette étude de phase II conduite au Japon chez 33 patients atteints de cancer bronchique non à petites cellules et non éligibles à une chimiothérapie en première ligne  thérapeutique, principalement du fait d’un index de performance altéré – PS à [...]

Attention : ceci est un compte-rendu et/ou résumé des communications de congrès dont l'objectif est de fournir des informations sur l'état actuel de la recherche ; ainsi, les données présentées sont susceptibles de ne pas être validées par les autorités françaises et ne doivent donc pas être mises en pratique. Ce CR a été réalisé sous la seule responsabilité du coordinateur, des auteurs et du directeur de la publication qui sont garants de l’objectivité de cette publication.