Accueil / Actualités Scientifiques

Quel risque de cancer rectal ou colique métachrone chez les cas index porteurs d’un syndrome de Lynch ?

High risk of rectal cancer and of metachronous colorectal cancer in probands of families fulfilling the Amsterdam criteria.   Cirillo L et al.   Ann Surg. 2013 May;257(5):900-4. A partir d’une cohorte rétrospective de 65 patients porteurs d’un syndrome de Lynch et opérés pour cancer colorectal avec un suivi d’au moins 5 ans, le risque de cancer rectal ou colique métachrone (CCRM) a été évalué.

Polypose colorectale mixte adénomateuse et hamartomateuse – Une enquête génétique peut s’imposer !

Prevalence of Germline PTEN, BMPR1A, SMAD4, STK11, and ENG Mutations in Patients With Moderate-Load Colorectal Polyps. Ngeow J et al. Gastroenterology. 2013 Jun;144(7):1402-1409.e5. Si la conduite à tenir sur les plans génétiques et cliniques face aux polyposes adénomateuses est bien déterminée, celle des patients porteurs de polypes mixtes incluant des polypes hamartomateux reste floue.

CARCINOSE PERITONEALE D’ORIGINE COLORECTALE – La chirurgie de cytoréduction péritonéale avec CHIP peut-elle permettre une guérison ?

Is there a possibility of a cure in patients with colorectal peritoneal carcinomatosis amenable to complete cytoreductive surgery and intraperitoneal chemotherapy? Goéré D, et al. Ann Surg. 2013 Jun;257(6):1065-71. Les objectifs de cette étude étaient d’évaluer les résultats à long-terme de la chirurgie de cytoréduction + chimiothérapie intrapéritonéale (CCC) et les facteurs associés à la guérison dans une population de patients porteurs d’une carcinose péritonéale d’origine colorectale.

CHIMIOTHERAPIE – Raltitrexed : Une cardiotoxicité limitée chez des patients à haut risque cardiovasculaire !

Use of raltitrexed as an alternative to 5-fluorouracil and capecitabine in cancer patients with cardiac history. Kelly C, et al. Eur J Cancer. 2013 Jul;49(10):2303-10. Lors de ce travail britanninque, les auteurs ont tenté de déterminer l’incidence de la cardiotoxicité du 5FU, de la capecitabine et du raltitrexed grâce à une revue systématique d’articles recherchés sur PubMed et couvrant une période de 20 ans (1991-2011).

SYNDROME DE LYNCH ET CANCER DE LA PROSTATE.

Elevated risk of prostate cancer among men with lynch syndrome. Raymond VM, et al. J Clin Oncol. 2013 May 10;31(14):1713-8. L’étude de Raymond et al., publiée dans un numéro récent de la revue Journal of Clinical Oncology, visait à évaluer le risque de cancer de la prostate chez les hommes atteints d’un syndrome de Lynch à partir de l’étude des antécédents des apparentés au 1er, 2nd, 3ème et 4ème degrés (dans la branche d’hérédité intéressée) de 97 cas index atteints, issus de 198 familles avec mutation d’un gène MMR identifiée, répertoriées dans 2 registres américains de formes héréditaires de cancers colorectaux.

CANCERS DE L’ŒSOPHAGE – L’échec du cetuximab associé à une RCT avec cisplatine et capecitabine.

Chemoradiotherapy with or without cetuximab in patients with oesophageal cancer (SCOPE1): a multicentre, phase 2/3 randomised trial. Crosby T, et al. Lancet Oncol. 2013 Jun;14(7):627-37. L’objectif principal de l’étude randomisée de phase II/III de Crosby et al. était simple. Il s’agissait de déterminer l’intérêt d’associer un anti-EGFR (cetuximab) à la radiochimiothérapie (RCT) exclusive utilisée dans le traitement des cancers de l’œsophage non métastatiques stade I-III. L’objectif principal était le taux de non progression à 6 mois pour la phase II et la survie globale pour la phase III.

AMPULLOMES VATERIENS – Exérèse endoscopique ou chirurgicale pour les tumeurs bénignes de l’ampoule de Vater ?

Endoscopic versus surgical ampullectomy: an algorithm to treat disease of the ampulla of Vater. Ceppa EP, et al. Ann Surg. 2013 Feb;257(2):315-22 La prise en charge thérapeutique de l’ampullome non dégénéré est mal codifiée, pouvant aller de l’ampullectomie endoscopique (AE) à la duodénopancréatectomie céphalique en passant par l’ampullectomie chirurgicale (AC).

ENDOSCOPIE DIGESTIVE – Du nouveau sur la sémiologie endoscopique des adénomes/polypes festonnés sessiles.

Endoscopic features of sessile serrated adenomas: validation by international experts using high-resolution white-light endoscopy and narrow-band imaging. Hazewinkel Y, et al. Gastrointest Endosc. 2013 Jun;77(6):916-24. Il est maintenant acquis que les adénomes/polypes festonnés sessiles sont pourvoyeurs d’environ 20% des cancers colorectaux sporadiques et que leur présentation endoscopique particulière (sous la forme de lésions sessiles, volontiers recouvertes d’une couche de mucus adhérente) peut être source de méconnaissance.

CANAL ANAL – RCT par 5FU-Mitomicyne C ou 5FU-Cisplatine : Match nul ! Résultats de l’essai britannique ACTII dans le traitement des carcinomes épidermoïdes du canal anal.

Mitomycin or cisplatin chemoradiation with or without maintenance chemotherapy for treatment of squamous-cell carcinoma of the anus (ACT II): a randomised, phase 3, open-label, 2×2 factorial trial. James RD, et al. Lancet Oncol. 2013 May;14(6):516-24. L’essai britannique ACTII visait à comparer deux modalités de radio-chimiothérapie (RCT) concomitantes (RT +  association 5-FU + Mitomycine C - bras de référence, A - vs RT + association 5-FU + Cisplatine - bras expérimental, B) et à évaluer l’intérêt d’une chimiothérapie adjuvante