Aller au contenu
Actualités Scientifiques
20 février 2018
Onco-Hémato
Dr Clémentine SARKOZY

Les échecs de RICOVER : pas facile d’en revenir.

Près d’un tiers des patients atteints d’un lymphome B diffus à grandes cellules présenteront une maladie réfractaire au R-CHOP. Si une partie d’entre eux peut bénéficier d’un rattrapage avec une consolidation par autogreffe, une autre non négligeable, est trop âgée pour envisager une telle prise en charge. Les données sur les traitements de rattrapage sont assez peu nombreuses. Cette étude proposée par Glass et al, bien que rétrospective, est intéressante à ce sujet.
Illustration contenu sécurisé

Ce contenu est réservé aux membres

Vous devez être connecté pour accéder à ce contenu.
L'inscription est gratuite !