Accueil / Actualités Scientifiques / Il vaut mieux ne pas être riche en cellules à Beverly…


  • Article

  • L’équipe de Sénologie CHU Besancon


  • Sein

Il vaut mieux ne pas être riche en cellules à Beverly…

Ce travail analyse la présence de cellules tumorales circulantes (CTC) et cellules endothéliales circulantes (CEC) comme facteurs pronostiques et prédictifs dans le cancer du sein inflammatoire, traité par chimiothérapie néo-adjuvante (NACT).

Cellules tumorales circulantes et réponse complète pathologique : facteurs pronostiques indépendants dans le cancer du sein inflammatoire dans un analyse groupée de deux essais de phase II multicentriques (BEVERLY-1 et 2) de chimiothérapie néo-adjuvante associée au Bevacizumab.   Dans Beverly 1, […]

...

Je n'ai pas de compte ?

Créer un Compte

Déjà inscrit ?

Répondre

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.