Accueil / Actualités Scientifiques

ENDOSCOPIE DIGESTIVE – Du nouveau sur la sémiologie endoscopique des adénomes/polypes festonnés sessiles.

Endoscopic features of sessile serrated adenomas: validation by international experts using high-resolution white-light endoscopy and narrow-band imaging. Hazewinkel Y, et al. Gastrointest Endosc. 2013 Jun;77(6):916-24. Il est maintenant acquis que les adénomes/polypes festonnés sessiles sont pourvoyeurs d’environ 20% des cancers colorectaux sporadiques et que leur présentation endoscopique particulière (sous la forme de lésions sessiles, volontiers recouvertes d’une couche de mucus adhérente) peut être source de méconnaissance.

CANAL ANAL – RCT par 5FU-Mitomicyne C ou 5FU-Cisplatine : Match nul ! Résultats de l’essai britannique ACTII dans le traitement des carcinomes épidermoïdes du canal anal.

Mitomycin or cisplatin chemoradiation with or without maintenance chemotherapy for treatment of squamous-cell carcinoma of the anus (ACT II): a randomised, phase 3, open-label, 2×2 factorial trial. James RD, et al. Lancet Oncol. 2013 May;14(6):516-24. L’essai britannique ACTII visait à comparer deux modalités de radio-chimiothérapie (RCT) concomitantes (RT +  association 5-FU + Mitomycine C - bras de référence, A - vs RT + association 5-FU + Cisplatine - bras expérimental, B) et à évaluer l’intérêt d’une chimiothérapie adjuvante

CCR METASTATIQUE – Le cetuximab en première ligne : il améliore le taux de résection secondaire des métastases hépatiques initialement non résécables !

Randomized Controlled Trial of Cetuximab Plus Chemotherapy for Patients With KRAS Wild-Type Unresectable Colorectal Liver-Limited Metastases. Ye LC, et al. J Clin Oncol. 2013 Apr 8. Cette étude randomisée chinoise avait pour objectif principal d'évaluer l'impact du cetuximab sur le taux de résection secondaires des métastases chez des patients ayant un cancer colorectal KRAS sauvage avec métastases hépatiques (MH) synchrones non résécables.

PANCREAS AVANCE – Le S1 fait-il jeu égal avec la gemcitabine ?

Randomized Phase III Study of Gemcitabine Plus S-1, S-1 Alone, or Gemcitabine Alone in Patients With Locally Advanced and Metastatic Pancreatic Cancer in Japan and Taiwan: GEST Study. Ueno H, et al. J Clin Oncol. 2013 May 1;31(13):1640-8. Le S1 est une forme de 5FU oral de 4ème génération (combinant  tegafur, gimeracil et  oteracil potassium), largement utilisé en Asie et ayant fait preuve d’efficacité en monothérapie ou en association dans les cancers gastriques.

CHIRURGIE DES CANCERS DIGESTIFS – Voies laparoscopique ou ouverte dans les gastrectomies distales pour cancer de stade I et II ?

Outcomes after laparoscopic or open distal gastrectomy for early-stage gastric cancer: a propensity-matched analysis. Yasunaga H et al. Ann Surg. 2013 Apr;257(4):640-6.     Alors que les essais randomisés suggèrent une diminution de la morbidité grâce à la laparoscopie dans les cancers de l’estomac localisés, les auteurs ont voulu tester cette hypothèse

COLON ADJUVANT – Oncotype DX / Une nouvelle validation de la signature pronostique pour cancers coliques de stade II : oui… mais avec quel impact pratique ?

Biologic Determinants of Tumor Recurrence in Stage II Colon Cancer: Validation Study of the 12-Gene Recurrence Score in Cancer and Leukemia Group B (CALGB) 9581. Venook AP et al. J Clin Oncol. 2013 Mar 25. Plusieurs signatures génétiques ont été développées  afin de déterminer le risque de récidive des patients opérés de  cancer coliques grâce à l’établissement d’un score basé sur le profil d’expression génique de la tumeur.

CANCER COLORECTAL ET MICI – Un sur-risque en cas de pancolite ancienne uniquement !

Risk of Colorectal High-Grade Dysplasia and Cancer in a Prospective Observational Cohort of Patients with Inflammatory Bowel Disease. Beaugerie L et al. Gastroenterology. 2013 Mar 27. pii: S0016-5085(13)00458-7.   Les derniers résultats publiés de la grande cohorte prospective française CESAME (Cancers et Sur-risques Associés aux Maladies Inflammatoires Intestinales En France) concernent le risque de cancer colorectal chez les sujets atteints de MICI.

CANCER COLORECTAL – Pronostic : phénotype moléculaire des CCR et pronostic.

A novel classification of colorectal tumors based on microsatellite instability, the CpG island methylator phenotype and chromosomal instability: implications for prognosis. Simons CC et al. Ann Oncol. 2013 Mar 26. L’étude moléculaire de 509 cancers colorectaux a permis de déterminer leur phénotype : instabilité des microsatellites (MicroSatellite Instability ou MSI ; 12,6%) ; méthylation des promoteurs (CpG Island Methylator Phenotype  ou CIMP ; 5,3%) ;