Accueil / Actualités Scientifiques

CANCER GASTRIQUE _ Infection à Helicobacter Pylori

Risk of recurrent Helicobacter pylori infection 1 year after initial eradication therapy in 7 Latin American communities. Morgan DR., et al. JAMA. 2013 Feb 13;309(6):578-86   L’objectif du travail de Morgan et al. était d’évaluer la fréquence des réinfections à Helicobacter Pylori (HP) 1 an après un traitement d’éradication jugé efficace (négativité d’un test respiratoire réalisé 6 à 8 semaines après le fin de ce traitement) dans une cohorte de 1091 individus issus de 6 pays d’Amérique Latine (Colombie, Nicaragua, Costa Rica, Honduras, Chili et Mexique).

ADENOCARCINOMES DE L'OESOPHAGE _ Gare au surpoids !

A meta-analysis of body mass index and esophageal and gastric cardia adenocarcinoma. Turati F., et al. Ann Oncol. 2013 Mar;24(3):609-17 L’élévation de l’indice de masse corporelle (BMI) a été identifiée dans plusieurs études récentes comme un facteur favorisant la survenue des adénocarcinomes de l’œsophage et du cardia (AEC) dont l’incidence est actuellement en augmentation comme celle de la surcharge pondérale dans les populations occidentales.

CHIRURGIE CANCERS DE l'OESOPHAGE _ Mieux vaut un chirugien rompu à cet exercice !

Hospital and surgeon volume in relation to survival after esophageal cancer surgery in a population-based study. Derogar M., et al. J Clin Oncol. 2013 Feb 10;31(5):551-7. L’influence du volume d’actes réalisés par le chirurgien et le centre chirurgical dans le pronostic des cancers de l’œsophage, notamment durant la période post-opératoire a été largement controversée et méritait d’être précisée. Ceci fut le but de ce travail suédois qui a réuni 1335 patients ayant bénéficé de la résection d’un cancer de l’œsophage entre 1987et 2005 et dont le suivi fut assuré jusqu’en février 2011.

CANCER COLORECTAL METASTATIQUE _ Mutation des codons 12 et 13 de KRAS : une absence de sensibilité équivalente au panitumumab

Mutant KRAS Codon 12 and 13 Alleles in Patients With Metastatic Colorectal Cancer: Assessment As Prognostic and Predictive Biomarkers of Response to Panitumumab. Peeters M., et al. J Clin Oncol. 2013 Feb 20;31(6):759-65. Le panitumumab anticorps anti-EGFR humanisé a prouvé son efficacité dans le traitement des cancers colorectaux métastatiques KRAS sauvage en termes de survie sans progression en première ligne (étude 20050203), en deuxième ligne (étude 20050181) et en monothérapie (étude 20020408).

CANCER COLORECTAL METASTATIQUE – Panitumumab-irinotecan : un traitement de troisième ligne efficace

Panitumumab combined with irinotecan for patients with KRAS wild-type metastatic colorectal cancer refractory to standard chemotherapy: a GERCOR efficacy, tolerance, and translational molecular study. André T, Blons H, Mabro M, et al. Ann Oncol. 2013 Feb;24(2):412-419.   Il s’agissait dans cette étude de phase II d’évaluer chez des patients porteurs d’un cancer colorectal métastatique (CCRm)  KRAS sauvage, réfractaires aux traitements de première et deuxième (oxaliplatine , irinotecan, bevacizumab) l’efficacité d’une troisième ligne associant l’irinotecan (180 mg/m²) et le panitumumab (6 mg/kg) toutes les deux semaines

CANCER COLORECTAL METASTATIQUE – Le taux de cellules circulantes tumorales est corrélé au taux d’ACE et à la survie

Relationship among circulating tumor cells, CEA and overall survival in patients with metastatic colorectal cancer. Aggarwal C,N. J. Meropol, C. J. Punt et al. Ann Oncol. 2013 Feb;24(2):420-8. Ce travail prospectif s’est attaché à rechercher la valeur pronostique du taux de cellules tumorales circulantes en cas de cancers colorectal métastatique (CCRm) en le corrélant à la survie  et en le comparant au taux d’ACE.

CANCER COLORECTAL METASTATIQUE – Prédiction du risque métastatique dans le CCR : le trio gagnant ?

Detection of miR-34a Promoter Methylation in Combination with Elevated Expression of c-Met and β-Catenin Predicts Distant Metastasis of Colon Cancer. Siemens H,et al. Clin Cancer Res. 2013 Feb 1;19(3):710-20 Etude dont l’objectif était d’évaluer le risque d’évolution métastatique du cancer colorectal (CCR) selon l’analyse de plusieurs marqueurs tels que la méthylation du promoteur du miR-34a et du miR-34b/c, le niveau d’expression du miR-34a et de ses cibles c-Met, Snail, et la b-catenin.

CARCINOME HEPATOCELLULAIRE – Faut-il associer la destruction par radiofréquence à la chimio-embolisation transartérielle (TACE) ?

Radiofrequency ablation with or without transcatheter arterial chemoembolization in the treatment of hepatocellular carcinoma: a prospective randomized trial. Peng ZW, et al. J Clin Oncol. 2013 Feb 1;31(4):426-32   A défaut d’une possibilité de transplantation hépatique, les carcinome hépatocellulaire ( CHC) de moins de 7 cm doivent faire l’objet d’une résection chirurgicale ou d’une destruction complète par radiofréquence 5RF). En l’absence de thrombose portale est-il alors licite d’y associer une TACE ?

PANCREAS – Méta-analyse sur l’intérêt de la gemcitabine seule ou en combinaison dans le cancer du pancréas avancé

Role of gemcitabine-based combination therapy in the management of advanced pancreatic cancer: A meta-analysis of randomised trials. Ciliberto D, et al. Eur J Cancer. 2013 Feb;49(3):593-603.   Méta-analyse réalisée sur un total de 34 études, soit 10660 patients, avec comme objectif principal la survie globale (SG) des patients traités par gemcitabine seule ou en association pour un cancer du pancréas avancé.